Actualités

Choc frontal

 
 
Choc frontal

La préfète de l'Ariège,  accompagnée du colonel du service d'incendie et de secours, du directeur académique de l'Éducation nationale, et du directeur adjoint de la sécurité publique, s'est rendue le 10 octobre à la rencontre des jeunes du lycée Jean Durroux de Ferrières, pour assister auprès d'eux à une opération de sécurité routière destinée à leur donner à voir la violence d’un impact entre 2 véhicules, même à allure modérée, et à les faire réagir sur les risques encourus par des comportements à risques.

Pour la période 2014/2018, les jeunes de 15 à 24 ans représentent 27 % des victimes et 27 % des tués sur les routes d'Ariège.

Dans le cadre du programme 2019 des rencontres de la sécurité décliné en Ariège, une animation s'est déroulée en collaboration avec le lycée professionnel Jean Durroux à Ferrières, le jeudi 11 octobre, à destination de 100 jeunes futurs conducteurs. Il s'agit de la simulation d’un choc frontal par des cascadeurs professionnels, entre 2 véhicules légers suivie de l'alerte, de l'arrivée des forces de la police et des pompiers et de la mise en œuvre des opérations de secours avec notamment une procédure de désincarcération menée par le service départemental d'incendie et de secours. L'objectif de cette opération est de montrer la violence d’un impact entre 2 véhicules même à faible allure (50 km/h), sensibiliser aux risques encourus et faire réagir les participants sur toutes les infractions entraînant la perte de contrôle de son véhicule (alcool, téléphone mobile, vitesse etc).

Depuis le début de l'année jusqu’au 30/09/2019 (chiffres provisoires) :

• accidents corporels : 94 (+ 38 % par rapport à la même période 2018)
• tués : 9 (+1 par rapport à la même période 2018 )
• blessés : 125 (+ 28 % par rapport à la même période 2018)

Accidents mortels

Depuis le début de l’année, il y a eu 9 accidents mortels ont eu lieu sur les routes d'Ariège. La vitesse est en cause dans 4 accidents et l’alcool dans 3. Les autres facteurs d’accident relevés sont notamment : refus de priorité, somnolence fatigue, inattention…
3 accidents mortels ont eu lieu en agglomération, 2 impliquent au moins une bicyclette, 1 une moto de plus de 125 cm³

Pour la période 2014 – 2018, les jeunes (15-24 ans) représentent 27 % des victimes (181victimes sur un total de 677) et 27 % des tués (20 tués sur un total de 75). 26 % de ces victimes sont recensés dans un accident impliquant au moins un deux-roues motorisé.