Actualités

Colloque : Le Paysage : (re)source d'avenir pour les stations de moyenne montagne ? mardi 9 octobre 2018 au centre universitaire de Foix

 
 
Colloque:  Le Paysage : (re)source d'avenir pour les stations de moyenne montagne ?

Les stations de montagne sont un moteur économique indéniable de nos territoires et plus particulièrement pour l'Ariège. Elles contribuent de manière forte à l'image et à l'attractivité des collectivités et sont ainsi au cœur des stratégies de développement touristique en montagne. Pour autant, soumises à une concurrence internationale toujours plus forte et aux aléas du changement climatique, de nombreuses stations de moyenne altitude voient leur avenir plus incertain que jamais et sont appelées à se ré-inventer pour assurer leur pérennité.
Il est difficile aujourd'hui de séduire de nouveaux publics et de répondre aux pratiques et aux aspirations nouvelles des usagers. Re-questionner le sens de ces stations, leur ancrage au territoire, les rôles qu'elles pourront y jouer à l'avenir, repenser leur saisonnalité pour les amener à vivre toute l'année, révéler le milieu d'accueil pour tous plutôt que le modeler pour un unique usage... Tels sont quelques uns des nombreux défis auxquels elles doivent désormais répondre.

Le colloque « le paysage : (re)source d’avenir pour les stations de moyenne montagne ? », organisé par la Direction Départementale des Territoires Ariège, en collaboration avec le Centre Universitaire de l'Ariège Robert Naudi, a mis au débat quelques éléments de réponse à ces questionnements, en partant du paysage comme support possible pour asseoir l'avenir de nos stations, au cœur de leurs territoires.

Certains intervenants ont choisi d'interpeller par leurs réflexions, leurs illustrations, leurs questions. Ils ont proposé  de prendre conscience collectivement de l'ampleur des impacts physiques que les stations ont engendré sur nos montagnes.
Ces impacts, comme commenté par les intervenants, sont parfois négatifs et irréversibles.  Mais la présentation finale d'Obéline Panié  et Lucien Regniez a proposé une option concrète sur une station ariégeoise démontrant la possibilité de corriger les aménagements anciens de  nos montagnes sans pour autant remettre en cause l'activité ski, tant qu'elle pourra perdurer. Il est possible d' agir en "acupuncteurs" sur la palette et l'agencement végétal sans aucunement modifier le plan des pistes.

Ce colloque a souligné  l'atout que peut représenter ce type d'actions, dans la mesure où ces montagnes sont précisément une richesse et qu'il  convient de pouvoir tirer profit en toute saison des atouts et avantages de chaque site et de chaque coin du territoire ariégeois, d'en magnifier le cadre de vie qui reste encore exceptionnel dans l'imaginaire collectif comme dans la réalité et qui fait réellement son attractivité. Mais lui conserver durablement ce caractère n'est pas simple et il est de l'intérêt collectif de veiller, systématiquement, dans les aménagements grands ou petits, à toujours élargir la problématique et à consciencieusement faire bien et faire beau. Le territoire dispose des compétences pour y arriver.
Les stations d'altitude seront demain plébiscitées pour les îlots de fraîcheur qu'elles constitueront dans des périodes de canicule qui deviendront plus fréquentes et plus intenses. Cette seule raison n'attirera pas le même public que celui qui est motivé uniquement par le ski aujourd'hui, mais elle est au moins une raison suffisante pour rendre ces sites véritablement vivants et prisés une bien plus grande partie de l'année qu'actuellement, pour les visiteurs sans aucun doute, mais aussi pour les habitants. La station est un lieu de découverte de la montagne mais la montagne ariégeoise a une originalité, une spécificité à souligner. Le copier/coller avec les stations alpines ou pyrénéennes ne pourra que faire ressortir les défauts. L'objectif est donc de mieux valoriser les spécificités et l'identité ariégeoise comme les magnifiques écrins paysagers dans lesquels s'insèrent les stations à travers des projets intégrant notamment l'habitat, le développement économique, l'agriculture, la biodiversité et le tourisme.
L'avenir des stations et des vallées renvoie à des questions d'identité territoriale qui concernent tout le monde, élus, habitants, Etat, Collectivités....C'est bien tous ensemble, collectivement et à la bonne échelle de réflexion que pourront véritablement émerger des solutions innovantes, partagées et source de richesse collective.

Intervenants
P Bruchet
C Pujos
V_Vles
C Ouhayoun
P Gadoin
O_Panie
salle

Les interventions :

Charles PUJOS, Commissaire de Massif des Pyrénées

Introduction : point de situation et perspectives pour les stations pyrénéennes

Le tourisme et plus particulièrement le tourisme hivernal représentent des enjeux socio-économiques et territoriaux importants dans les Pyrénées. Mais dans un contexte concurrentiel fort en matière de sports d'hiver et face aux enjeux du changement climatique, les stations de montagne sont contraintes de s’adapter.

Quelle est la situation des stations pyrénéennes aujourd’hui et quelles sont leurs perspectives d’évolution ?

Vincent VLES, Professeur des Universités, UMR CNRS CERTOP, Univ-Toulouse

« La station générique », histoire, analyse critique et enjeux du « paysage urbain » des stations de montagne

Le ski, au début du XXè siècle, est une des causes majeures de la transformation des territoires de montagne par le tourisme. Mais après l’essor, on assiste depuis les années 1985-1990 à une obsolescence du paysage urbain des stations pyrénéennes, issue de multiples facteurs.

Retour sur l’histoire de l’édification des stations pyrénéennes, les modifications des systèmes territoriaux qu’elles ont engendré et les facteurs qui influencent leur évolution actuelle… et future.

> Diaporama - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 11,03 Mb

Christophe OUHAYOUN, Conseil de l’État – Architecte, agence KOZ

Ressources et territoire

Dans un contexte de raréfaction des ressources et d’urgence climatique, l’architecture et les modes constructifs en général doivent être en mesure de s’adapter pour intégrer ces enjeux. De l’économie de matière à l’économie de moyens en passant par le recours (ou le retour ?) à des ressources et filières locales, comment revenir à une construction ancrée dans son territoire ?

> Diaporama - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,86 Mb

Pierre GADOIN, Conseil de l’État – Paysagiste, agence KANOPE

Regards sur le paysage

Débattre du paysage, parler du paysage, imaginer le paysage, agir sur le paysage, défendre le paysage, former au paysage… Travailler sur le paysage. Les manières de faire avec le paysage foisonnent.

Comment est né et évolue le concept de paysage et le métier de paysagiste ? Pourquoi et comment le paysage peut-il être une réponse aux enjeux de développement des territoires et un support fertile pour élaborer des projets ?

Bref panorama des notions, des enjeux et des outils du paysage et de leur application aux territoires de montagne.

> Diaporama - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,98 Mb

Obéline PANIE-DUJAC et Lucien REGNIEZ, Paysagistes DPLG, association CARACOL

Révéler le paysage en lisière de montagne. Étude de cas : les Monts d’Olmes

La station des Monts d’Olmes, aujourd’hui cinquantenaire, est confrontée comme la plupart des stations de sports d’hiver au vieillissement de ses structures et infrastructures, reflet de l’érosion plus globale de leur modèle d’aménagement. Ces lieux perchés près des sommets se préparent à vivre une crise de l’économie des sports d’hiver, sur laquelle ils avaient fondé leur fonctionnement. Quel avenir pour ces archipels d’altitude ? La prise en compte du paysage comme outil de projet offre une clef d’entrée pour parvenir à un territoire innovant et résilient.

> Diaporama - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 7,55 Mb

Videos des interventions (disponibles 1 mois) :

- Introduction

- C. Pujos   (vidéo à télécharger / fichier trop lourd pour visualisation à partir du google drive)

- V. Vlès   (vidéo à télécharger / fichier trop lourd pour visualisation à partir du google drive)

- C.Ouhayoun

- P. Gadoin

- O. Panié et L.Regniez

- Réactions et questions

- Echanges et conclusion   (vidéo à télécharger / fichier trop lourd pour visualisation à partir du google drive)