Actualités

Les chiffres de la sécurité en 2018 en Ariège

 
 
Les chiffres de la sécurité en 2018 en Ariège

La préfète de l'Ariège a présenté le bilan de la sécurité dans le département. Principales tendances pour 2018, cambriolages, atteintes à l'intégrité physique et accidentalité en baisse et efficacité des mesures de prévention.

L’Ariège un département relativement épargné par la violence

Comme le montre la comparaison des taux départementaux et nationaux pour 1000 habitants, l’Ariège reste un département relativement épargné par les phénomènes de délinquance sous ses formes les plus violentes, qui se traduit cette année par une baisse globale de la délinquance générale de – 3,66 % (6 309 faits enregistrés en 2018, 6 549 en 2017).

Ces résultats encourageants sont dus notamment à l'action des services de l’État, à leur occupation du terrain, leur réactivité face aux phénomènes de délinquance, et aux dispositifs de prévention de la délinquance : vidéoprotection, participation citoyenne, police de sécurité du quotidien.

Amorce d’une baisse globale des atteintes volontaires à l'intégrité physique

2018 est la 1ère année de baisse globale des atteintes volontaires à l'intégrité physique en augmentation constante depuis 2010 : -0,83 % en 2018 soit 1 075 faits commis.

A noter cependant que les atteintes volontaires à l’intégrité physiques restent en augmentation depuis 2013 en zone gendarmerie +2,83%, et diminuent en 2018 de -11,24 % en zone police.

Certaines formes de délinquance sont en augmentation, c'est notamment le cas des menaces et chantages (+6,32%soit 286 faits commis) et des violences sexuelles (+25,8%soit 112 faits commis).

Les évolutions de ce dernier indicateur sont à interpréter avec prudence. En effet, une hausse du nombre de violences sexuelles enregistrées 2018 peut être lié au mouvement de libération de la parole et concerner des faits anciens.

849 cas d’atteinte à l’intégrité physique ont été élucidés par les services de sécurité. Le taux d'élucidation est passé de 84% en 2017 à 78,83% en 2018, le taux national est de 62,14%.

Baisse des cambriolages et des escroqueries

On assiste en 2018 à la plus forte baisse depuis 2010, du nombre de cambriolages commis avec une baisse de 12,8% des faits commis (714). A noter que les cambriolages de logements représentent 58,9% de l'ensemble des faits commis.

Le taux d'élucidation est de 19% en 2018 (taux national 13,85%).

La lutte contre les cambriolages et les vols liés à l’automobile demeurent une priorité, notamment les vols à la roulotte.

L’efficacité de la prévention

Poursuite des opérations tranquillité vacances et tranquillité absences
Alertes SMS pour prévenir les cambriolages
Campagnes de prévention à destination des élus, associations, population : flyers, dispositifs vidéoprotection, participation citoyenne

Une accidentalité en nette baisse

En 2018, le bilan de l’accidentalité s’améliore avec une baisse importante de tous les indicateurs par rapport à 2017. Les chiffres 2018 sont également en dessous de la moyenne des cinq dernières années (2014-2018) ce qui en fait une année encourageante en termes de résultat dans le département.

  • Nette baisse de près d’un tiers des accidents corporels, des personnes blessées (122 blessés en 2018 contre 180 en 2017 : -58) ou tuées (12 tués en 2018 contre 17 en 2017 : -5) en 2018 par rapport à l’année précédente.
  • Hausse de la mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans puisqu’aucun n’avait perdu la vie en 2017 contre 3en 2018.
  • Les personnes les plus touchées restent les plus de 65 ans qui représentent 7 tués en 2018 soit 58 %.

Même si les causes des accidents sont souvent multiples, l’alcool qui reste le facteur principal puisqu’il est présent pour 45 % des accidents mortels, suivi par la vitesse ou les refus de priorité, chacun responsable dans 18 % des cas.

Plus d'informations

> DP bilan sécurité 2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,62 Mb