Menace terroriste

VIGIPIRATE Faire face ensemble

 
VIGIPIRATE Faire face ensemble

Les attaques terroristes de 2015 et 2016 et les dispositions législatives adoptées en 2016 ont nécessité une révision du plan Vigipirate pour l’adapter à une menace particulièrement élevée

Au coeur de la réponse apportée par les pouvoirs publics, le plan Vigipirate, créé en 1978 et déclenché pour la première fois en 1991 lors de la guerre du golfe, constitue un instrument essentiel de vigilance, de prévention et de protection face à la menace terroriste.

En 2016 le plan a fait l'objet des transformations adaptées à l’évolution de la menace, et à la nécessité de diffuser largement une culture de la sécurité auprès de nos concitoyens. Dans sa nouvelle approche, le plan entend mieux informer les citoyens sur le terrorisme, les mécanismes déployés pour y faire face ainsi que sur les gestes et les comportements qui protègent et qui sauvent.

Le nouveau plan repose sur trois piliers

Sous la responsabilité du Premier ministre, le plan VIGIPIRATE est un outil central du dispositif français qui  associe tous les acteurs nationaux – l’Etat, les collectivités territoriales, les entreprises et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.  il repose sur trois piliers

1- Développement d’une culture de la sécurité individuelle et collective élargie à l’ensemble de la société civile.
2- Création de 3 niveaux adaptés à la menace et matérialisés par des logos visibles dans l’espace public :  - Vigilance  - Sécurité renforcée –risque attentat  - Urgence attentat
3-Mise en œuvre de nouvelles mesures renforçant l’action gouvernementale dans la lutte contre le terrorisme.

Le citoyen au coeur du nouveau dispositif

Le plan a pour objectif de mieux informer les citoyens sur le terrorisme, les mécanismes déployés pour y faire face ainsi que sur les gestes et les comportements qui protègent et qui sauvent.
Il s’agit ainsi d’élever la capacité de résilience de la société tout entière. Un document public, Faire face ensemble, a été rédigé à cet effet, pour les responsables de sites accueillant du public d’une part, mais aussi pour l’ensemble de la population.

Comment fonctionne le plan Vigipirate

 
 La mise en œuvre du plan VIGIPIRATE repose sur la combinaison de 3 principes majeurs :

  • Evaluer la menace terroriste en France et à l’encontre des ressortissants et intérêts français à l’étranger ;
  • connaître les vulnérabilités des principales cibles potentielles d’attaque terroriste afin de les réduire ;
  • déterminer un dispositif de sécurité répondant au niveau de risque.

 
 Les services de renseignement évaluent la menace terroriste et leurs analyses permettent au Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale d’établir une posture générale de sécurité VIGIPIRATE. Cette posture spécifie les mesures devant être mises en œuvre

- dans le cadre de grands événements nationaux ( Euro 2016,  COP 21, etc)
 - à certaines dates clés de l’année telles que la rentrée scolaire et les fêtes de fin d’année
 - après un attentat, en France ou à l’étranger, pour adapter, en urgence, le dispositif national de protection.
 
 En tout, le plan VIGIPIRATE comprend environ 300 mesures parmi lesquelles des mesures permanentes appliquées à 13 grands domaines d’activité (transports, santé, etc.) et des mesures complémentaires activées en fonction de la menace terroriste.

Téléchargez la partie publique du plan

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/risques/pdf/brochure_vigipirate_gp-bd_0.pdf

Actuellement l'ensemble de notre territoire est placé au niveau : Sécurité renforcée-Risque d'attentat

infogvigipirate

Comment réagir en cas d'attaque terroriste ?

A la suite des attentats du 13 novembre 2015, le Gouvernement a lancé une campagne de sensibilisation pour mieux préparer et protéger les citoyens face à la menace terroriste. L’affiche "réagir en cas d’attaque terroriste" donne des instructions pratiques qui s'articulent autour du triptyque: "s’échapper, se cacher, alerter". Pour en savoir plus, consultez les vidéos http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste

Afin de permettre à chacun (collectivités, associations, entreprises, établissements publics...) de prendre les dispositions nécessaires, le Gouvernement diffuse également des guides pratiques sectoriels :

- pour les équipes de direction des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux

- pour les personnels des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux

- pour les équipes de directions des centres commerciaux

- pour le personnel des espaces commerciaux

- pour les dirigeants d'établissements culturels patrimoniaux

- pour les dirigeants de salles de spectacle, de cinémas ou de cirques

- pour les organisateurs des festivals et rassemblements culturels

- pour les maires et les présidents d'intercommunalité

- pour les chefs d’établissement, les inspecteurs de l’éducation nationale et les directeurs d’école

- pour les présidents d'université, des directeurs d'établissement d'enseignement supérieur et des référents de défense et sécurité

- pour les organisateurs, des directeurs, des animateurs en charge d’accueils collectifs de mineurs à caractère éducatif.

Retrouvez l’ensemble de ces guides sur le site Risques

 http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste