Actualités

Secteur minier de Sentein conclusions des évaluations sanitaires

 
Secteur minier de Sentein conclusions des évaluations sanitaires

Le 23 mars 2017à Sentein, le sous-préfet de St Girons a organisé une réunion publique destinée à présenter aux habitants et usagers de la vallée de Sentein les conclusions des évaluations sanitaires menées dans le secteur ces derniers mois ainsi que les mesures prises par l’Etat.

En application de la directive européenne de 2006, relative aux déchets de l’industrie extractive, un inventaire national des dépôts miniers et industriels a été mené de 2009 à 2013, qui a permis de réaliser un classement de ces dépôts en fonction de leur impact potentiel sur la santé et l’environnement. Le secteur minier de Sentein, classé en catégorie susceptible de présenter ce type de risques, a fait l’objet une étude environnementale poussée, réalisée par le groupement Géodéris de 2013 à 2015.

Compte tenu des conclusions de cette étude, la préfète de l’Ariège a décidé de proposer aux populations concernées un dépistage du saturnisme, de faire effectuer des prélèvements sur les animaux ayant transhumé sur les estives situées dans le périmètre du site minier et de faire réaliser par l’Etat des travaux de mise en sécurité des sites pollués.

Résultats du dépistage du saturnisme

Le Haut Conseil de santé publique a préconisé un dépistage du saturnisme, prioritairement destiné aux femmes enceintes ou en âge de l’être, ainsi qu’aux enfants de moins de 7 ans. Cette opération, pilotée par les services de l’Etat, a été étendue à l’ensemble de la population du secteur. Elle a été menée en vue d’identifier les habitants des communes de Sentein et Bonac-Izarein, surexposés au plomb, afin de leur proposer, le cas échéant, une prise en charge médicale adaptée.

Souhaitant s’appuyer sur une expertise indépendante, l’agence régionale de santé Occitanie a confié l’organisation du dépistage, qui s’est tenu dans le courant de l’été 2016 à Sentein, au centre anti-poison et de toxicovigilance de Toulouse. Les analyses effectuées dans les laboratoires du CHU de Toulouse ont été communiquées par courrier individuel, aux 52 personnes (14% de la population invitée), qui se sont soumises aux recherches en plombémie.

Les résultats communiqués par l’agence nationale de santé publique, concluent qu’en l’absence de plombémie ne dépassant pas les valeurs de référence ou réglementaires, aucune surexposition au plomb n’a été constatée pour les habitants dépistés, et qu’il n’y a pas lieu de mettre en oeuvre une surveillance biologique particulière dans la population.

 Les pouvoirs publics restent cependant vigilants et poursuivent leurs actions de prévention autour de 3 axes:

 - La sensibilisation des médecins généralistes à la problématique, afin qu’ils restent attentifs aux pathologies pouvant être liées à une exposition au plomb,

- L’information sur les sources possibles de contamination,

- La communication sur les bonnes pratiques destinées à limiter les sur-expositions.

Résultats des prélèvements sur les animaux

 Des analyses ont été réalisées sur des truites prélevées de mai à juillet 2016 dans une pisciculture de Sentein, et dans le Lez à trois endroits différents, afin de rechercher les métaux lourds. Tous les résultats ont été satisfaisants. Des analyses ont été également réalisées, en octobre 2016, sur 20 brebis et 2 vaches, ayant transité sur les estives de Bentaillou et Urets situées dans le périmètre des sites miniers. Les résultats de ces études étaient destinées à vérifier les concentrations en métaux lourds dans la viande et les abats réservés à la consommation humaine. Les résultats pour la viande sont conformes pour l'ensemble des métaux recherchés.

Un taux de cadmium supérieur aux valeurs réglementaires a été constaté sur certains prélèvements de foie et de rein. Ces taux qui ne présentent pas de risques majeurs pour la santé humaine, ont conduit cependant les services de l'État à prendre 3 mesures de précaution à destination des consommateurs:

 - Suppression du circuit de commercialisation des foies et des reins des animaux ayant transhumé sur ces estives,

- Restriction de la circulation des animaux en période de transhumances, sur les zones d’anciens dépôts miniers,
- Prélèvements réguliers à l'abattoir pour décider de la poursuite ou non du retrait des foies et des reins animaux de la consommation humaine.

Les travaux de mise en sécurité des sites pollués

Suite à la liquidation de la société minière en 1975, les anciens travaux miniers et installations ont été abandonnés en l’état. Il n’y a aujourd’hui plus d’exploitant minier sur la concession de Sentein. La concession minière est donc dite « orpheline ». Aussi, en application du code minier, l’État a réalisé les travaux de mise en sécurité du site et des principaux dépôts dans les années 2000 en lieu et place de l’ancien exploitant et prend à sa charge des travaux complémentaires que l’étude de Géodéris a préconisé .

La priorité a été donnée aux travaux de réfection des cours de l’école et du centre de loisirs associé à l'école (Clae) de Sentein avant la rentrée scolaire 2016. Des panneaux d’information sur la présence de dépôts miniers dans les sols ont été posés en septembre 2016 aux départs des sentiers de randonnées. Des panneaux complémentaires seront installés en altitude (Cirque de la Plagne, à Chichoué, Bentaillou et Rouge) au printemps 2017.

D’autres travaux seront réalisés entre 2017 et 2019 pour empêcher l’accès aux zones polluées par les métaux lourds : vidange des cuves et transformateurs contenant des fluides polluants, confinement des résidus au départ d’Urets, mise en sécurité des dépôts au niveau du ruisseau de Lapsé, recouvrement des dépôts et suppression du point d’abreuvage au Cirque de la Plagne (Tartereau), démolition de la ruine instable à Bentaillou et suppression des points d’abreuvage à Bentaillou et à Rouge.

> ARS_Cire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

> DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 7,80 Mb

> Rapport de campagne CIRE - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,51 Mb

> DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations - format : ODP sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,08 Mb