Actualités en Ariège

 
 

Index d'articles

  1. Egalité entre les hommes et les femmes
  2. Présentation de la délégation des droits des femmes et égalité entre les femmes et les hommes
  3. Infos pratiques
  4. Actualités en Ariège
  5. 08 Mars - Journée Internationale des femmes

25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

 Chaque année, en Ariège, différentes manifestations sont organisées associant la mission départementale des droits des femmes et de l’égalité (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations), et les partenaires institutionnels et associatifs impliqués dans la lutte contre ces violences.

  • 1 - Pourquoi le 25 novembre ? qu’est-ce qui est fait en Ariège à cette occasion ? 
  • 2 - Ressources en lignes et contacts en Ariège
 

2,5 jours : c’est la fréquence à laquelle une femme meurt sous les coups de son (ex) compagnon en moyenne par an.

20 % : c’est la part des homicides commis en France qui seraient dus à des violences conjugales.

75 000 : c’est le nombre de femmes victimes de viol chaque année.

Le 25 novembre est la « Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes » décidée par les Nations Unies, et célébrée chaque année en France.

Elle est l’occasion de réitérer l’engagement des pouvoirs publics pour combattre les violences faites aux femmes, sous toutes leurs formes.

Chaque année, en France, différentes manifestations sont organisées dans les départements, associant les chargées de mission départementales aux Droits des Femmes et à l’Egalité (DDCS), et les partenaires institutionnels et associatifs impliqués dans la lutte contre ces violences.

1 - Pourquoi le 25 novembre ?

 Timbre en hommage aux sœurs Mirabal, militantes féministes dominicaines

Le 17 décembre 1999, par sa résolution 54/134, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 25 novembre « Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes », en hommage aux sœurs Mirabal, militantes dominicaines qui furent brutalement assassinées sur les ordres du dictateur et chef de l’Etat, Rafaël Trujillo.

Dans son texte qui définit la « violence à l’égard des femmes comme tout acte portant un préjudice physique, sexuel ou psychologique, dans la sphère privée comme dans la sphère publique », l’Assemblée générale des Nations-Unies exprime sa crainte que la violence à l’égard des femmes soit un frein à leur lutte pour l’égalité des chances dans les domaines juridique, social, politique et économique.

L’Assemblée générale des Nations Unies propose que cette journée soit consacrée à des activités destinées à sensibiliser l’opinion publique sur la question de la violence à l’égard des femmes.

En France, cette célébration est marquée par un nombre croissant de manifestations, impulsées tant par le Ministère des droits des  femmes , que par le réseau déconcentré du Service des Droits des Femmes et à l’Egalité, ses partenaires institutionnels et les associations qui militent dans ce domaine. Cette journée est désormais une « journée nationale » déclarée officiellement depuis la loi du 9  juillet 2010 relative aux violences faites spécifiquement aux femmes

2 - Ressources en lignes et contacts en Ariège

Numéro gratuit national destiné aux victimes ou témoins de violences notamment conjugales.
39 19
Ouvert du lundi au samedi de 8h à 22h, les jours fériés de 10h à 20h.

http://www.solidaritefemmes.org/

Le site internet du Gouvernement dédié aux violences faites aux femmes :
http://stop-violences-femmes.gouv.fr/

Le site du ministère des droits des femmes et de l’égalité :
http://femmes.gouv.fr/

Le site de mémoire traumatique et victimologie : http://memoiretraumatique.org

Des associations peuvent vous écouter, vous aider et vous conseiller en Ariège :

Vous êtes ou vous avez été victime ou témoin de violences sexistes :

violences conjugales, viol, agressions sexuelles, mariage forcé, mutilations sexuelles, prostitution, violences sexuelles au travail, dans l’espace public contactez

- la permanence départementale des violences sexistes du CIDFF 05 61 02 81 77 

- l’unité d’accueil des victimes de violence 05 61 02 90 15

- l’accueil pour les groupes de parole 05 61 67 51 72  

 Vous pouvez aussi contacter les structures nationales spécialisées :

 Numéro gratuit national destiné aux victimes ou témoins de violences notamment conjugales : 39 19 Ouvert du lundi au samedi de 8h à 22h, les jours fériés de 10h à 20h.

Le site internet du Gouvernement dédié aux violences faites aux femmes :
http://stop-violences-femmes.gouv.fr/

 

Pour des informations, une écoute et des conseils après un viol ou une agression sexuelle :

 > Viols Femmes Informations : 0800 05 95 95.

> Collectif féministe contre le viol : 01 45 82 73 00

 

Pour des informations et conseils face à des violences au travail
AVFT Association contre les Violences Faites aux Femmes au Travail
Permanence téléphonique : 01 45 84 24 24 (lundi au vendredi, 9h30 à 15h00)
http://www.avft.org/ 

 

Pour des informations et conseils face aux mariages forcés et/ou mutilations sexuelles féminines.
> Fédération Nationale GAMS -Groupe de femmes pour l'abolition des mutilations sexuelles et autres pratiques affectant la santé des femmes et des enfants, notamment les mariages forcés.
http://www.federationgams.org/