Sports de nature

 
 

Index d'articles

  1. Sport
  2. Sports de nature
  3. Métiers du sport
  4. Réglementation
  5. Manifestations sportives

Les sports de nature : de quoi parle-t-on ?

L'organisation et la promotion des sports de nature sont régis par un cadre législatif et réglementaire complexe et en évolution, dépendant de nombreux ministères. L'ambition de concilier le développement des pratiques sportives de nature avec le respect de l'environnement, du droit attaché à la propriété privée et des autres usages du milieu naturel est l'enjeu majeur.

Le ministère chargé des sports contribue à cette politique en agissant en appui des initiatives des fédérations sportives, en relation avec les collectivités locales et en partenariat avec  les gestionnaires des espaces naturels, afin de créer les conditions de dialogue et de proposer l'expertise « sports de nature » du réseau. Il participe également aux travaux interministériels ce qui, d'une part valorise les initiatives et l'expertise au niveau national et d'autre part permet de proposer des axes de collaboration dans le champ de la protection de l'environnement, des actions en faveur de la jeunesse, du sport/santé et du développement des territoires.

Une pratique diversifiée et facteur d'attractivité pour les territoires :

Les sports de nature regroupent des activités variées et permettent un accès à un public très large, du promeneur au compétiteur assidu. Les fédérations sportives ont pour objet l'organisation de la pratique des disciplines sportives, que cela soit pour la pratique du sport de haut niveau ou pour l'accès à la pratique du plus grand nombre. Le secteur professionnel en expansion, est vecteur d'emplois dans le champ de l'encadrement sportif mais également dans le champ de l'équipement.

Le développement d'une offre sportive de qualité participe à la valorisation des territoires et des espaces naturels d'exception dont dispose la France. Même si la pratique des sports de nature s'effectue, de façon très significative, en dehors du cadre associatif, la majorité des pratiquants sportifs de nature a fréquenté une association sportive au cours de sa vie.

Les sports de nature se définissent, notamment à travers leurs lieux d’exercice et plus précisément dans le cadre suivant :

- Article L311-1 du code du sport : « les sports de nature s’exercent dans des espaces ou sur des sites et itinéraires qui peuvent comprendre des voies, des terrains ou des souterrains du domaine public ou privé des collectivités publiques ou appartenant à des propriétaires privés, ainsi que des cours d’eau domaniaux ou non domaniaux »

La pratique des sports de nature présente, pour tous les publics, des intérêts multiples (sensibilisation à l’environnement, immersion dans un milieu, transmission de valeurs...). Cette pratique à des fins éducatives ne va pas de soi, elle implique des conditions de mise en œuvre spécifiques de la part des animateurs, enseignants, éducateurs sportifs. L'accompagnement de ces prescripteurs d'activités, la mutualisation de projets éducatifs ainsi qu’une communication positive sur les sports de nature permettent de répondre à cet enjeu.

Valeurs éducatives des sports de nature :

Au-delà de l’apprentissage de technique spécifiques, les sports de nature sont des vecteurs d’éducation à l’adaptabilité (connaissance du milieu, prise en compte les variations de terrain, des difficultés liées parfois à la météorologie, les risques encourus, savoir anticiper). Les sports de nature favorisent :

- la découverte, l’éducation à l’environnement vers un développement durable,

- l’apprentissage de la sécurité active (dont le pratiquant est lui-même acteur)

- l’apprentissage de la vie collective (solidarité, respect mutuel, partage d’émotions)

Consultez le  Guide pour le développement de la pratique multi sports de nature chez les jeunes

Organisation de manifestation multi sports de nature :

Consultez le  guide de l’organisateur de manifestation multi sports de nature. Ce guide répond aux besoins des organisateurs : vous y trouverez :

  • des recommandations sur les conditions de mise en œuvre des épreuves et des exemples de bonnes pratiques ;
  • le contexte dans lequel les organisateurs doivent exercer leur activité ;
  • le rappel des règles existantes (législatives ou d'initiative fédérale).

Le recueil des textes réglementaires , mis à jour régulièrement par le pôle ressources national des sports de nature, complète le guide.

Identification des lieux de pratique :

Les sports de nature sont pratiqués sur des Espaces, Sites et Itinéraires (ESI) terrestres, souterrains, aquatiques ou aériens, répertoriés par l’État dès lors qu’une pratique avérée y est observée. Le Recensement des Équipements Sportifs, espaces et Sites de pratique (RES) permet plusieurs niveaux de recherche géographique et thématique.
En savoir plus sur le RES

Suricate « tous sentinelle des sports de nature :

Suricate permet de signaler les problèmes que vous rencontrez lors de vos loisirs et activités sportives de nature.

Une erreur de balisage, un panneau défectueux, un problème de pollution, un besoin de sécurisation, un conflit avec un propriétaire ou d’autres pratiquants… Remplissez le formulaire sur le site , localisez le problème et transmettez le signalement, qui sera  traité localement.

La prévention des accidents en montagne : « pour que la montagne reste un plaisir » :

Le Ministère des Sports et ses partenaires mènent chaque hiver une campagne nationale de prévention des accidents en montagne : « Pour que la montagne reste un plaisir ».

Plus de 40.000 interventions des services de secours sont en effet recensées sur les domaines skiables lors de la saison hivernale. Ce chiffre légitime pleinement la mise en œuvre d’une campagne nationale de sensibilisation des pratiquants, qui renforce les nombreuses initiatives menées par les stations pour rappeler les règles de bonne conduite à respecter sur les domaines skiables.

Cette campagne s’articule autour de deux actions : une action de communication nationale et une action de proximité au sein des stations partenaires.

Au niveau national, la campagne de prévention met l’accent sur le numérique. Le site internet de la campagne propose de nombreux outils de communication et des rubriques dédiées par exemple aux enfants, au hors-piste ou aux activités nordiques. Le jeu vidéo pédagogique « Skizzz Game » permet par ailleurs de faire connaître ou de rappeler de manière ludique les bons comportements à suivre sur les pistes.

Plusieurs vidéos ont également été réalisées pour illustrer ces bons comportements. Pour les plus jeunes, des clips pédagogiques mettant en scène le personnage « Skizzz » sont ainsi disponibles sur le site internet de la campagne. De plus, Marie MARTINOD, vice-championne olympique de half-pipe, présente dans trois vidéos ses conseils de sécurité avant de partir en vacances, avant de descendre les pistes puis sur les pistes.

Par ailleurs, des « Espaces Prévention » sont organisés chaque hiver dans une vingtaine de stations des différents massifs.  En 2019, ces espaces seront implantés sur les stations de Guzet Neige, Ascou, les Monts d’Olmes et Goulier et permettront au grand public de vérifier leurs connaissances sur les règles de sécurité sur les pistes et en dehors, de vérifier leur capacité à maitrise la vitesse skis aux pieds ou d’expérimenter les techniques de recherches de victimes d’avalanche grâce à la présence des secouristes du PGHM de Savignac les Ormeaux.