Actualités

Action coeur de ville

 
 

La préfète de l'Ariège et l'ensemble des partenaires ont signé le 24 novembre 2021 le deuxième avenant à la convention Action cœur de ville de Foix.

La qualité de l’habitat est un sujet essentiel pour l’État. Avoir de bonnes conditions de vie passe en premier lieu par un habitat confortable. Aussi, l’amélioration de l’habitat est l’un des leviers essentiels de redynamisation urbaine et de l’attractivité du territoire.

L’intégration de Montgailhard dans l’ORT et dans l’OPAH-RU démontre une volonté partagée d’accompagner les territoires de manière adaptée en intégrant une approche centrée sur le bassin de vie, pour répondre aux enjeux de l’habitat.

L’OPAH-RU soutient l’économie locale, non délocalisable, en générant des travaux de qualité. Les travaux menés dans les territoires bénéficiant d’une OPAH-RU sont en effet souvent réalisés par des artisans locaux.

La valorisation des centres anciens est un enjeu pour toutes les communes et cet enjeu pourra aussi être traité au-delà des secteurs de l’OPAH-RU dans le PLUIH que va lancer l’agglomération, avec l’association étroite des communes.

Tous les indicateurs sont au vert pour poursuivre sur cette belle lancée.

En effet, le Premier ministre a annoncé le 7 juillet dernier au congrès de Villes de France le prolongement du programme ACV jusqu’en 2026. Puis le 7 septembre dernier, le président de la République a annoncé lors de la quatrième rencontre nationale du programme Action cœur de ville plusieurs mesures qui donneront un élan supplémentaire à Foix, Pamiers et aux autres villes ACV :

- la pérennisation du fonds Friches, dont Foix a de nouveau été lauréate tout récemment, pour un projet tout proche d’ici, cours Gabriel-Fauré. Cette pérennisation donnera un outil supplémentaire important pour faire du beau et de l’utile en centre ancien, en réduisant l’artificialisation des sols

- la pérennisation du dispositif fiscal « Denormandie »

- 337 millions d’euros supplémentaires sur la dotation de soutien à l’investissement local. Ces 337 millions d’euros, qui s’ajouteront donc aux 570 millions d’euros de crédits annuels, serviront au financement des projets en priorité dans les villes Action cœur de ville.

L’État continuera de soutenir les collectivités pour la réussite de leurs projets, notamment ceux inscrits dans la convention ACV ou dans le prochain contrat de relance et de transition écologique de la communauté d’agglomération.

Ce soutien est bien entendu de nature financière, avec la DETR, la DSIL ou le FNADT, et les aides de l’ANAH, ces dernières s’élevant à 2,5 millions d’euros pour Foix pour les 5 prochaines années. Ce soutien se traduit également par l’accompagnement technique des services de l'État dans le développement et l’aboutissement des projets des collectivités.

La préfète Sylvie Feucher a chaleureusement salué  l’ensemble des partenaires engagés dans cette démarche, en premier lieu les maires et président d’intercommunalité, mais également les partenaires historiques du programme : la Caisse des dépôts, la Banque des territoires, Action logement ainsi que tous les autres partenaires qui contribuent à la réussite de ces opérations.

L'opération programmée d’amélioration de l’habitat et de revitalisation des centre-anciens de Foix, Varilhes, Verniolle et Montgailhard vise à favoriser une offre attractive de l'habitat en :

  • améliorant la qualité et le confort des logements,
  • participant à la valorisation du patrimoine bâti des centres anciens,
  • étudiant la faisabilité d'actions coercitives en faveur de la LHI,
  • accompagnant les copropriétés nécessitant une intervention,
  • mobiliser le parc vacant pour renouveler une offre de qualité et adaptée.

L'ambition est de réhabiliter de 145 logements en centres anciens en 5 ans (60 logements locatifs et 85 logements de propriétaires occupants), en incluant les volets "lutte contre l'habitat indigne" et "lutte contre la précarité énergétique", qui concerneront :

  • 50 logements très dégradés de (propriétaires occupants),
  • 35 logements locatifs très dégradés et 20 logements locatifs moyennement dégradés de propriétaires bailleurs.

Il est prévu aussi :

  • l’intégration des objectifs du volet « autonomie » en intégrant les travaux d’accessibilité de 50 logements en lien avec le PIG CD,
  • l’intervention auprès de 10 immeubles en copropriété (aides pour la restructuration de copro désorganisées, et financement de travaux dans le parc ancien),
  • la restructuration de 3 îlots dégradés pressentis sur Foix (rue Sainte-Rapine, rue du Four d'Amont et place Saint-Vincent),
  • l'étude sur 10 immeubles dans le cadre de projets d'acquisition / réhabilitation ou restructuration via l'EPF.
    Les engagements financiers sur les 5 années de la convention sont de :
  • 2 562 500 € pour l'Anah (dont 2 375 000 € en aides aux travaux et 187 500 € en aides à l'ingénierie),
  • 672 000 € pour la CAPFV (dont 597 000 € de subventions aux travaux et 75 000 € de participation au suivi-animation),
  • 365 000 € pour le CD09 (dont 290 000 € de subventions aux travaux et 75 000 € de participation au suivi-animation),
  • une participation de la région Occitanie, au travers d'un éco-chèque soutenant l'amélioration énergétique des logements,