Données - Cartes

Filière bois

 
 
Petit chemin en forêt

L'Ariège est à la fois un département montagneux et forestier. Sur 4 890 km2 environ 2 000 km2 sont occupés par des forêts. La forêt constitue pour l'Ariège une richesse inestimable dans le cadre d'un développement durable.

La forêt est un réservoir essentiel pour la biodiversité, qui participe à l'attractivité touristique du territoire, contribue à la lutte contre le changement climatique et peut devenir un axe de développement économique important, freiné malheureusement par le morcellement parcellaire de la propriété forestière et les difficultés de mobilisation de la ressource en montagne.

La forêt est ainsi à la fois:

1. Une ressource (données IFN 1990)

  •  1/3 des forêts appartiennent à l'Etat ou des collectivités (conseils généraux, communes) qui sont gérés par l'Office National des Forêts (ONFOffice national des forêts)
  •  2/3 appartiennent à plus de 40 000 propriétaires appuyés par le Centre Régional de la propriété forestière (CRPF), dont 20 % constituant des massifs de plus de 25 ha d'un seul tenant et 20 % appartenant aux agriculteurs (moyenne de plus de 8 ha par exploitation).
  •  la forêt ariégeoise produit naturellement plus de 1 million de m3 de matière ligneuse chaque année.

2. Une récolte (statistiques SCEES 2005)

  • 52 753 m3 de bois d'oeuvre dont 80 % résineux (4ème rang en Midi-Pyrénées)
  • 67 000 m3 de bois d'industrie dont 75 % de feuillus, l'essentiel étant destiné à la trituration pour l'industrie papetière
  • 26 619 m3 de bois énergie (hors autoconsommation de bois de feu évaluée à plus de 50 000 m3)

3. Des entreprises et des emplois (statistiques SCEES 2005)

  • 40 entreprises de récolte et de 1ère transformation (dont 11 scieries)
  • 139 emplois permanents liés à la filière bois, plus environ 1 500 emplois induits de manière directe ou indirecte sur le département.

Afin de valoriser la forêt, l'Etat, en lien avec les autres acteurs publics et privés, mène une politique pour:

  • développer une vraie filière autour d'une valorisation des bois de qualité et d'une utilisation des sous-produits, avec la mise à disposition des acteurs de la filière des outils de recherche et de développement et l’encouragement à la certification des bois (en projet à Montels, un pôle d'innovation technique financé dans le cadre du pôle d'excellence rurale),
  • mettre en place des opérations pilotes de restructuration foncière et utiliser tous les outils fiscaux permettant de regrouper les parcelles forestières, développer les chartes forestières et les plans de massif,
  • désenclaver les massifs forestiers en amélioration la desserte et en éliminant les points noirs et rationalisant le transport des bois,
  • développer l'emploi et la formation dans les métiers de la forêt,
  • développer l'utilisation du bois-énergie par l'incitation des collectivités à se doter de chaufferies bois et de réseaux de chaleur, étoffer le réseau de plate-formes de stockage de plaquettes forestières,
  • favoriser l'utilisation du bois dans la construction en lançant un concours interrégional d'architectes sur la maison bois
Pour aller plus loin:

La filière bois en Midi-Pyrénées (le site de l'INSEE )

La section consacrée du site du Ministère de l'Agriculture

Le Centre Régional de la Propriété Forestière  (CRPF)

L'association interprofessionnelle Midi-Pyrénées Bois (le site )