Actualités

De nouvelles mesures pour faire face à l’épidémie

 
 

La préfète de l’Ariège a pris le 11 septembre 2020,  un arrêté imposant du 12 septembre au 15 octobre 2020, le port du masque aux abords des établissements scolaires, ainsi que dans tous les marchés, brocantes vide-greniers et foires.           

En Ariège

 

La représentante de l'État a demandé aux forces de police et de gendarmerie, de renforcer à la fois les contrôles sur les lieux présentant un risque de contamination et les sanctions en cas d’infractions. 

Deux opérations ont été  organisées le 15 septembre 2020 à Lavelanet et Tarascon-sur-Ariège pour contrôler le port du masque.
Les contrôles de Lavelanet ont mobilisé 17 gendarmes, dont 4 du détachement d'appui territorial,  répartis aux abords des établissements scolaires, à la gare routière et dans les commerces du centre ville.

Les contrôles de Tarascon-sur-Ariège ont mobilisé 8 gendarmes répartis à la gare, dans les commerces du centre-ville, et sur les parkings de bus.

Les chiffres en Ariège

Entre le 17 août et le 13 septembre 2020

352 contrôles port de masques
20 verbalisations

> Arrêté 11sept 20_port_masque_marches_etablissements_scolaires - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,16 Mb

Des réponses adaptées

Le Premier ministre a indiqué à l’issue du conseil de défense qui s’est tenu le 11 septembre 2020 que face à la dégradation manifeste de la situation, il était plus que jamais impératif de rester vigilant et de s’adapter à chaque situation pour endiguer la reprise de l’épidémie.

Pour la première fois depuis de longues semaines, le nombre de personnes hospitalisées a sensiblement augmenté. S’il circule chez les jeunes, le virus finit par toucher les personnes les plus vulnérables pour lesquelles il présente un véritable danger. Le virus de septembre est le même que celui de mars, il n’a pas changé, il est toujours aussi contagieux et dangereux.

Le Premier ministre a réaffirmé sa volonté de prévenir un reconfinement généralisé.

C’est en appliquant scrupuleusement les gestes barrière, en respectant la distanciation physique et en continuant de porter le masque, qu’ensemble, nous parviendrons à vaincre cette épidémie.

Grâce aux moyens déployés, plus d’un million de tests sont réaliséschaque semaine, faisant de la France le troisième pays à tester le plus en Europe.

Ces tests permettent de tracer plus vite et efficacement les contaminations, ils sont à ce titre essentiels dans notre combat contre l’épidémie.

Le Premier ministre a également annoncé que des circuits dédiés seraient mis en place afin de leur garantir des tests et des résultats rapides. Il s’agira notamment de :

- la mise en place de créneaux horaires réservés dans les laboratoires ;

- l’installation de tentes de dépistages dédiées dans les grandes villes.

Afin de prévenir au mieux la contagion, deux mesures ont enfin été annoncées :

- le recrutement de 2 000 personnes au sein de l’assurance maladie et des Agences régionales de santé pour réaliser le traçage

- le passage de 14 à 7 jours d’isolement pour toute personne testée positive ou entrée en contact avec une personne testée positive. Cette durée d’isolement correspond à celle de la contagiosité et doit être impérativement respectée

- des contrôles de l'isolement seront effectués.

Les préfets, en lien avec les élus locaux et les autorités sanitaires, sont chargés de mettre en œuvre localement des mesures supplémentaires destinées à réduire les risques de propagation du virus.