Actualités

Les restos du cœur acteurs majeurs de l’aide alimentaire

 
 
Les restos du cœur acteurs majeurs de l’aide alimentaire

Les Restos du Coeur 2ème acteur de l’aide alimentaire en Ariège, sont fortement mobilisés depuis le début de la crise sanitaire. La préfète Chantal Mauchet a rencontré les responsables et les bénévoles de l’association, à l’occasion de la visite du centre de distribution des Restos du coeur de Saint-Girons, le 16 juillet 2020.

Ces derniers mois se sont traduits pour l’association caritative dans notre département, par une forte augmentation du nombre de bénéficiaires, et un niveau élevé d’activité qui se poursuit au delà du confinement.

Organisation des restos du coeur en Ariège

Les Restos du Coeur de l’Ariège sont le 2ème acteur de l’aide alimentaire dans le département après la Croix-Rouge. Présidée par Aude Delage, l’association compte 260 bénévoles et une salariée (secrétaire-comptable).

Les modalités d’organisation :

Une association départementale dont le siège est situé à Varilhes

Un entrepôt départemental également basé à Varilhes, qui reçoit les marchandises en provenance de la plate-forme nationale de Pantin et les redistribue vers les 12 centres locaux

12 centres de distribution locaux situés à Foix, Pamiers, Saint-Girons, Lavelanet, Saverdun, Mazères, Mirepoix, Ax-les-Thermes, la Bastide-de-Sérou, Massat, Varilhes et Artigat, en charge de la distribution locale d’aide alimentaire aux bénéficiaires.

La crise Covid 19

En chiffres
Une forte augmentation du nombre de bénéficiaires : 2732 personnes par semaine (+29%) issues de 1256 familles (+39%) pendant le confinement. Ce niveau élevé d’activité s’est poursuivi après le confinement.
Une réduction du nombre de bénévoles mobilisables d’environ 15 %, du fait du confinement de certains bénévoles fragiles (retraités > 70 ans…). Si, au plus fort de la crise, l’arrivée de nouveaux bénévoles, en particulier des compagnons d’Emmaüs qui ont prêté main forte pour la distribution de l’aide alimentaire, ont permis de suppléer ces absences, cette carence se fait à nouveau sentir cet été. Elle explique notamment la décision de ne reprendre les ateliers d’alphabétisation qu’en septembre 2020 pour pouvoir se concentrer sur la préparation des colis. Un rôle majeur dans les quartiers de la politique de la ville durant le confinement. Le nombre de familles aidées s’élève à 102 sur la commune de Foix (251 personnes), 143 sur la commune de St Girons (246 personnes) et 228 sur la commune de Pamiers (600 personnes). Quant au nombre de repas servis, il s’est élevé pour avril et mai 2020 à 7762 repas à Foix, 8920 à St Girons et 14 718 à Pamiers.