Actualités

Service national universel

 
 
Service national universel

Le service national universel s’adresse à tous les jeunes, filles et garçons, âgés de 15 à 17 ans pour une société de l’engagement, bâtie autour de la cohésion nationale. Les 10 premières conventions de missions d'intérêt général ont été signées le 30 juillet 2020.

 

Signature des premières conventions de réalisation des missions d’intérêt général en Ariège

Pendant deux semaines, des jeunes filles et garçons âgés de 15 à 16 ans participent au séjour de cohésion , un moment de vie collective en dehors de leur département d’origine. Puis, pendant deux autres semaines, ils s’engagent auprès d’une association, d’une administration ou d’un corps en uniforme pour réaliser leur mission d’intérêt général. Enfin, s’ils le souhaitent, ils pourront poursuivre l’aventure avec une période d’engagement de trois mois minimum.
La mission d’intérêt général constitue une étape déterminante du dispositif pour renforcer le suivi et l’accompagnement des jeunes. Sa préparation commence dès le séjour de cohésion, dont elle prolonge les apports pédagogiques et les dynamiques collectives. Les missions sont notamment présentées dans le cadre de la mise en œuvre de la thématique découverte de l’engagement. Cette préparation peut également s’appuyer sur des forums de l’engagement, organisés pendant le séjour de cohésion, ainsi que sur l’intervention de jeunes bénévoles et volontaires, notamment en service civique ou réservistes. Elle peut également se traduire par des actions en faveur de l’intérêt général notamment portées par le monde associatif auxquelles participeraient les volontaires pendant le séjour de cohésion. Elle se poursuit après le séjour de cohésion au travers d’événements dédiés organisés par les départements de résidence des volontaires.

Chaque mission doit correspondre à un engagement minimum de 12 jours consécutifs ou 84 heures répartie au cours de l'année suivant le séjour de cohésion. Elle doit s’inscrire dans une des neuf thématiques suivantes : défense et mémoire, sécurité, solidarité, santé, éducation, culture, sport, environnement et développement durable, citoyenneté.

Les missions d'intérêt général peuvent s’effectuer selon quatre modalités

  • mission perlée: concours régulier à une structure locale chargée de service au public, comme les clubs sportifs, les services de pompiers, les EPHAD, etc.
  • mission ponctuelle : concours à un projet d’intérêt général existant et ponctuel comme l’organisation d’événements culturels ou sportifs, des chantiers de restauration du patrimoine, des missions en faveur de l’environnement, auprès de personnes démunies, etc.
  • projet collectif : projet autonome d’intérêt général accompagné par une structure d’intermédiation spécialisée.
  • préparation et formation en vue d’un engagement volontaire en phase 3 : certaines missions nécessitent un temps de formation, par exemple les missions dans le domaine de la sécurité civile ou auprès de publics vulnérables.

Les structures d’accueil pouvant proposer des missions sont, pour partie, identiques aux organismes éligibles à l’accueil de volontaires en service civique. Ainsi, peuvent proposer des missions : les associations loi 1901, les personnes morales de droit public, les établissements de santé privés d’intérêt collectif , les établissements et services sociaux et médico-sociaux publics et associatifs, les armées, les services de police, de gendarmerie et de sécurité civile, les entreprises solidaires d'utilité sociale agréée.

10 conventions signées le 30 juillet 2020.

  • Deux conventions pour des missions au sein de l'office français de la biodiversité. Ils participeront au comptage des galliformes et des ongulés de montagne et à l’inventaire piscicole sur la jasse d’en Gaudu
  • Une convention pour une mission au sein de la direction départementale de la sécurité publique. La volontaire soutiendra l’action de la DDSPdirection départementale de la sécurité publique auprès des personnes vulnérables (seniors de l’agglomération fuxéenne) dans le cadre de l’opération tranquillité seniors
  • Deux conventions pour des missions au sein du comité départemental de randonnée pédestre. Après deux jours de formation, ils participeront aux actions de balisage, aux opérations de saisies de traces GPS pour des actions Rando santé et aux actions collectives de prévention contre les accidents en montagne (distribution de documents avec commentaires)
  • Trois conventions pour des missions au sein de la Croix-Rouge. Les volontaires participeront à la distribution de l’aide alimentaire et à des maraudes à Tarascon-sur Ariège.
  • Une mission au sein de l’association Paroles de femmes, dont le siège social est dans l’Aude. La volontaire participera à une action d’envergure pour promouvoir l’égalité femmes hommes dans le département de l’Aude.
  • Une mission au sein de la communauté de communes du Pays de Mirepoix où ils apporteront leurs concours à la mise en place d’activités d’animation pour les jeunes.