Actualités

Vacances apprenantes en Ariège

 
 
Vacances apprenantes en Ariège

Le Ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse a initié au mois de juin dernier le plan Vacances apprenantes à destination des élèves en difficulté, notamment dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, afin qu’ils puissent bénéficier de loisirs éducatifs cet été.

L'opération Vacances apprenante est un plan d'une ampleur inédite doté de 200 M€ avec lequel l'État s'engage auprès des collectivités et des associations pour offrir aux enfants fragilisés par la crise sanitaire une période de découverte apprenante et solidaire. La préfète de l'Ariège et l'inspecteur d'académie étaient ce matin à Pamiers où la municipalité a décliné tous ces dispositifs, à l'école élémentaire HCazalé, au centre de loisirs Las Parets, et sur les quartiers d’été. La représentante de l'État a salué chaleureusement la mobilisation de tous les partenaires pour accompagner avec une belle réactivité et une grande efficacité la mise en œuvre de cette opération à laquelle participent plusieurs écoles, centres de loisirs et colonies de vacances du département.

Stéphane Donnot secrétaire général de la préfecture était de son côté au centre Jean et Jeanne Nayrou à Suc-et-Sentenac, l'un des 83 lieux d'hébergement d’accueil de colonies de vacances et de séjours d’accueils périscolaires d’Ariège participant également à l’opération en  offrant un apprentissage ludique aux enfants autour, notamment, de l’eau et de son utilisation spécifique dans un environnement montagnard.

Vacances apprenantes en Ariège

Écoles ouvertes les enseignants, les collectivités et les associations se mobilisent pour ouvrir l’école la première semaine de juillet et la dernière semaine d’août afin d’accueillir le matin les enfants sur du renforcement scolaire et l’après-midi sur des activités culturelles et sportives. En Ariège 5 écoles participent à l’opération ouvertes : deux écoles à Pamiers et Foix, deux collèges à Lavelanet et Tarascon, et un lycée à St-Girons.
Colos apprenantes il s’agit de colonies de vacances disposant d’un label délivré par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. Elles doivent prévoir un projet pédagogique avec des séances de renforcement des apprentissages dans les domaines suivants : le développement durable, les arts et la culture, le sport, la science et le numérique, l’approfondissement de langues étrangères. Elles sont destinées à des publics prioritaires (QPV, ZRR, issus de familles isolées ou monoparentales, enfants de personnels indispensables à la gestion de crise ou de familles en décrochage). 30 séjours s’effectuant dans l’Ariège ont été labellisés totalisant au moins 300 places. La Préfète de l’Ariège a signé cinq conventions colos apprenantes, dont celle avec la mairie de Pamiers, afin de faire partir 193 enfants ariégeois identifiés comme prioritaires en colos apprenantes dont 85 des quartiers prioritaires. Plus largement, au moins 125 colonies, représentant plus de au moins 2500 mineurs, seront organisées cet été dans le département.
Aide exceptionnelle aux accueils de loisirs dont l’objectif est de financer le surcoût de fonctionnement pour accueillir davantage d’enfants. Les collectivités se sont toutes engagées à la valorisation du tissu économique local en privilégiant les activités sportives et culturelles du territoire. 66 accueils de loisirs ont ainsi ouverts pour plus de 1500 enfants.

Plan quartier d’été

Ce plan s’intègre au Plan quartier d’été, dont l’un des objectifs est d’offrir des loisirs aux jeunes dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville cet été.

En Ariège, un travail a été mené par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations avec les associations, les centres de vacances et les collectivités pour impulser, sur les 8 communautés de communes, des travaux autour de :
La construction d'une offre de loisirs éducatifs car les associations et les collectivités ont annulé la moitié de leurs activités extérieures, dont 85 % de leurs séjours, suite au premier protocole sanitaire. Or, dans l’Ariège où les structures sont affaiblies et ne bénéficient pas de l'appui de fédérations nationales d'éducation populaire, il leur est difficile de proposer dans un délai de deux semaines de nouveaux séjours ou de nouvelles activités (manque de personnels, surcoûts de nettoyage et désinfection, approvisionnements en nourriture, etc.).

L'identification des enfants ayant le plus de besoins, grâce au partenariat mené entre les collectivités territoriales, la CAF, le conseil départemental, les services sociaux des municipalités, le périscolaire et les enseignants.

> Vacances apprenantes en Ariège - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,38 Mb

Plus d'informations sur https://www.education.gouv.fr/ete-2020-des-vacances-apprenantes-pour-un-million-d-enfants-303834