Actualités

Arrêtons les violences !

 
 
Arrêtons les violences !

La période de confinement que nous traversons est critique pour les femmes victimes de violences. C’est pourquoi le 25 novembre 2020, à l’occasion de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des Femmes, relayons tous ensemble les 4 outils vitaux à destination des victimes et témoins de violences faites aux femmes.

La persistance des violences sexistes et sexuelles, dont les femmes continuent d’être encore aujourd’hui trop massivement victimes, est
intolérable dans un État de droit. Le président de la République  s’est personnellement engagé dès la première année de son mandat à lutter contre ces violences insupportables et a fait de l’égalité entre les femmes et les hommes la grande cause de son quinquennat.
Depuis trois ans, de nombreuses mesures concrètes ont déjà été mises en place par le gouvernement : suspension automatique de l'autorité parentale du parent auteur d'un homicide conjugal, mise en place d'un bracelet anti-rapprochement destiné à assurer le contrôle à distance des conjoints ou ex-conjoints violents, création du délit d'outrage sexiste, création de 1 000 nouvelles solutions de logement et d’hébergement, etc.

Les violences faites aux femmes persistent y compris pendant le confinement et toutes les femmes sont touchées quel que soit
leur âge, leur catégorie socio-professionnelle ou leur origine. En 2019, une femme est morte tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint. Depuis le début de l’année 2020, 83 femmes sont mortes assassinées. 

LE 25 NOVEMBRE 2020 : UNE JOURNÉE POUR DIFFUSER LARGEMENT LES OUTILS VITAUX

La période de confinement que nous traversons est critique pour les femmes victimes de violences. C’est pourquoi le 25 novembre, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, prenons 25 secondes pour diffuser au maximum les 4 outils à destination des victimes et témoins de violences faites aux femmes : le 3919, numéro d’aide et d’écoute
anonyme et gratuit,  https://arretonslesviolences.gouv.fr/ pour un signalement en ligne,  et pour alerter la police en cas d’urgence, le 17 par téléphone ou le 114 par SMS.

Face aux violences pendant le confinement, réagir peut tout changer

> Dossier de presse 25 novembre 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,30 Mb

PLUS D'INFORMATIONS SUR LE SITE

https://arretonslesviolences.gouv.fr/