Actualités

Bilan délinquance et sécurité routière en Ariège

 
 

La préfète de l’Ariège, a présenté en présence du procureur de la République, le bilan de la délinquance et de la sécurité routière dans le département, pour l’année 2020.

Une année 2020 marquée par la crise sanitaire

En 2020, on assiste à une baisse globale de la délinquance générale de - 1,85 % : 6 487 faits enregistrés en 2020, contre 6 609 en 2019.  

Dans le contexte exceptionnel de crise sanitaire, et la mise en place des périodes de confinement entre le 17 mars et le 10 mai 2020 et entre le 30 octobre et le 14 décembre 2020, les indicateurs de la délinquance ont enregistré des évolutions atypiques.

Les atteintes aux biens sont ainsi en nette baisse avec 21 %soit 2 525 faits commis en Ariège en 2020 contre 3 192 faits commis en 2019.

-Les vols sans violence diminuent de - 21,67 % par rapport à 2019 soit 2 003 faits commis.

- La baisse du nombre de cambriolages commis dans le département se poursuit. 458 faits ont été commis en 2020, soit une baisse de – 34,85 %.

- Les vols liés aux véhicules sont marqués cette année par une baisse globale de – 11,6 % .

- Les vols avec violence (avec ou sans armes) sont en baisse de - 36,36 % pour 21 faits commis.

- Les actes de destructions et dégradations diminuent en 2020. On relève 501 faits commis dans le département en 2020, soit une baisse de - 16,78 %.
Alors que certains actes de délinquance ne peuvent plus s’exercer dans un contexte de confinement ou de couvre-feu, d’autres formes, comme les atteintes volontaires à l’intégrité physique, se développent. C’est le cas pour les violences intrafamiliales et les violences sexuelles.

Les atteintes volontaires à l'intégrité physique sont en augmentation avec 1459 faits commis, soit une hausse globale de + 20,78 %.

Violences physiques non crapuleuses: 891 faits commis soit une hausse de + 17,70 %

Menaces et chantages: 367 faits commis soit une hausse de + 30,7%

Violences sexuelles:179 faits commis, soit une augmentation de + 30,66 %

Violences physiques crapuleuses: 22 faits commis soit une baisse de - 33,33 %

L’Ariège enregistre en 2020 le taux départemental de violences sexuelles constatées pour 1 000 habitants, le plus élevé de France. Ce constat doit être analysé à l'aune de plusieurs éléments. En effet outre les retombées du confinement, et une libération accrue de la parole des victimes, il faut noter le fort engagement des services de la préfecture et de la justice dans la mise en œuvre des dispositifs du Grenelle des violences conjugales. Il s'est notamment traduit sur le terrain par la création d'un poste d'intervenante sociale en police et gendarmerie, une formation accrue des forces de sécurité dans l'accueil des victimes, et une forte détermination du parquet dans la mise en œuvre des poursuites judiciaires.

Hausse des atteintes à l’autorité publique de 34,65 %, soit 136 infractions constatées : 62 outrages sur personnes dépositaires de l’autorité et 74 violences à dépositaires de l’autorité relevées par les forces de sécurité.

Hausse des escroqueries : si en début d’année 2020, le nombre d’escroqueries et d’infractions économiques et financières se situaient à un niveau supérieur à celui observé en 2019, cet indicateur a fortement reculé lors du premier confinement (- 50%). Une remontée assez nette s’est ensuite produite pour atteindre des niveaux plus élevés que l’année précédente, y compris pendant la période du second confinement.

Retrouvez l'ensemble des analyses et des chiffres dans le dossier de presse

> Dossier de presse bilan délinquance et sécurité 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,61 Mb