Actualités

Service national universel : une jeunesse engagée

 
 
Service national universel : une jeunesse engagée

Durant le mois de juin  2021, 18 000 jeunes entre 15 et 17 ans ont participé au service national universel, dernière étape de la formation des élèves avant l’acquisition de leurs pouvoirs civiques.

La préfète de l’Ariège, accompagnée de l’inspecteur d’académie a rencontré  le 23 juin 2021, les volontaires accueillis dans notre département au Centre d’accueil d’Aulus-les-Bains, ainsi que les membres des équipes encadrantes, chargés de l’animation de leur séjour.

  • 60 ariégeois sont partis dans les Pyrénées-Orientales, les Pyrénées-Atlantiques etla  Haute-Garonne.
  • 120 jeunes sont arrivés en Ariège de ces mêmes départements. Ils sont hébergés à Aulus et Ercé.

Du 21 juin au 2 juillet 2021 : séjour de cohésion

Pour la première fois, c’est l’ensemble du territoire qui est concerné avec 122 centres SNU répartis sur 144 sites avec au moins 1 centre par département, hexagone et outre-mer.

Le séjour de cohésion de deux semaines en hébergement collectif a été pensé comme un temps pédagogique et d’ouverture permettant la mise en œuvre concrète de la citoyenneté, de la cohésion et de l’autonomie au contact de jeunes aux profils variés.

À terme, le SNU sera généralisé et concernera l’ensemble d’une classe d’âge. La journée défense et citoyenneté sera intégrée au séjour de cohésion.

Tout savoir sur le séjour de cohésion : https://www.snu.gouv.fr/le-sejour-de-cohesion-26

SNU 2021 : chiffres clés

  • 18 000 jeunes volontaires âgés de 15 à 17 ans.
  • 122 centres SNU répartis sur 144 sites avec au moins 1 centre par département ; installés dans des internats, des centres de vacances, etc.
  • Du 21 juin au 2 juillet : 12 jours de vie en collectivité, majoritairement dans un autre département que leur département de résidence.
  • 3,8 % des jeunes volontaires se déclarent en situation de handicap : 2,9% bénéficient d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS) et 4,5% d’un projet d’accueil individualisé (PAI).
  • 5,1 % des jeunes volontaires sont issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) et 36 % des zones rurales ou très rurales.
  • 55 % des volontaires sont des jeunes filles.
  • Des activités structurées autour de 7 thématiques.
  • 84 heures de mission d’intérêt général (MIG), à réaliser dans l’année qui suit le séjour de cohésion au sein d’un service public, d’une association, d’une collectivité, d’un corps en uniforme, etc.
  • Environ 3 000 cadres (équipes de direction/cadres de compagnie/tuteurs de maisonnées).
  • Un coût de 2 200 euros par jeune pris en charge pour les 12 jours.

Les chiffres clés de l'Ariège

  •  70, 9 % de filles et 29, 1 % de garçons
  •  3, 8 % sont issus d'un quartier politique de la ville
  •  63, 3 % sont issus d'une zone rurale
  •  3,8% bénéficient d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS) et 4,5% d’un projet d’accueil individualisé (PAI).
  •  88, 6 % suivent un enseignement général ou technologique, 2, 5 % son en enseignement professionnel, 1, 3 % sont en apprentissage, 1, 3 sont à la Mission locale, 6, 3 % ne sont inscrits nulle part.