Actualités

Situation sanitaire

 
 
Situation sanitaire

Plusieurs facteurs montrent aujourd’hui que le pic de la seconde vague épidémique est passé : recul du nombre de cas journaliers, baisse des patients covid hospitalisés et admis en réanimation. Compte tenu de cette évolution de la situation sanitaire, le gouvernement a présenté un calendrier d’allègement progressif des mesures de confinement en plusieurs étapes.

A partir du samedi 28 novembre 2020

  • Autorisation des déplacements pour motif de promenade dans un rayon de 20 kilomètres et pour trois heures. Le système de l’attestation et le confinement adapté restent en vigueur.
  • Les activités extra-scolaires en plein air sont à nouveau autorisées.
  • Réouverture de tous les commerces dans le cadre d’un protocole sanitaire strict, jusqu’à 21 h 00 au plus tard.
  • Pour les cultes, les offices sont à nouveau permis dans la limite de 30 personnes.

A partir du 15 décembre 2020

Ce qui pourra changer, à la condition que les objectifs sanitaires soient atteints et toujours selon des protocoles stricts :

  • Levée du confinement : autorisation des déplacements y compris entre les régions. Un couvre-feu sera mis en place de 21 h à 7h du matin partout sur le territoire, avec une exception les soirs des 24 et 31 décembre 2020.
  • Reprise des activités extrascolaires en salle pour l’accueil des enfants durant les fêtes.
  • Reprise de l’activité des salles de cinéma, théâtres, musées. Le couvre-feu étant à 21 h 00, une souplesse sera accordée pour le retour d’une séance de cinéma ou d’un spectacle, le ticket faisant foi.

Des contraintes fortes demeureront toutefois :

  • Interdiction des grands rassemblements et des évènements festifs.
  • Maintien de la fermeture des lieux susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes (parcs d’attraction, parcs d’exposition etc.), des bars, des restaurants, des discothèques. Des décisions relatives aux stations de sports d’hiver seront prises prochainement.
  • Limitation du nombre d’adultes rassemblés dans un endroit clos au maximum.

A partir du 20 janvier 2020

  • Décalage du couvre-feu et réouverture des restaurants et des salles de sport, si les objectifs sanitaires sont tenus.
  • Reprise des cours en présentiel pour les lycées et, quinze jours plus tard, pour les universités.

Situation sanitaire

La stratégie « tester, alerter, protéger, soigner » est plus que jamais d’actualité :

  • Tester plus rapidement (tests PCR en moins de 24h et antigéniques en 30 minutes)
  • Alerter grâce à l’application Tousanticovid, téléchargée plus de 10 millions de fois, qui permettra demain d’apporter une aide aux commerces, lieux de culture et restaurants à leur réouverture.

Les vaccins de première génération seront disponibles d’ici la fin décembre, début janvier et une seconde génération arrivera au printemps. L’État est mobilisé depuis plusieurs mois sur la question des vaccins :

  • Commande de doses par le biais de l’UE et répartis en fonction de la population de chaque État.
  • Pas d’obligation de vaccination.
  • Le suivi de la vaccination sera assuré dans la plus grande transparence par un comité scientifique et un collectif de citoyens sera également mis en place à cette fin.
  • Campagne de vaccination rapide et massive en 2 phases dont les recommandations seront bientôt présentées par la Haute autorité de santé. Les modalités pratiques seront définies par les autorités sanitaires avec l’Etat, les collectivités locales, les hôpitaux, les maisons de retraite et l’ensemble des médecins de villes. Seront prioritaires pour la première phase, les personnes fragiles/âgées, puis les vaccins seront déployés largement dans un deuxième temps.
    Les chiffres de ce jour en Ariège

Taux d’incidence : 57,1/100.000 habitants (régional : 94,6/100.000 habitants et national : 131,65/100.000 habitants)
Taux de positivité : 6,9% (régional : 9,9% et national : 12,16%)
50 décès dont 16 en milieu hospitalier
45 hospitalisations dont 4 en réanimation, 15 en hospitalisation conventionnelle et 26 en soins de suite et de réadaptation.

Situation économique

Pour faire face à la crise économique et sociale, l’exécutif a annoncé la poursuite de la stratégie, du « quoi qu’il en coûte », et la création de nouvelles aides.

En plus de la prolongation et du renforcement des aides déjà existantes (activité partielle, prêt garantis par l’Etat, annulations et reports de charge…), le gouvernement renforce les aides pour toutes les entreprises fermées administrativement, quelle que soit leur taille.

Les entreprises pourront choisir entre le fonds de solidarité plafonné à 10 000 euros par mois, et avantageux pour les TPE et PMEPetites et moyennes entreprises, ou une aide à hauteur de 20% du chiffre d’affaires de l’entreprise dans la limite de 100 000 euros par mois (calculée sur le CAContrat d'avenir mensuel de l’année précédente).

Cela permettra notamment d’aider des entreprises dont les loyers et les coûts fixes sont les plus importants. Ce dispositif durera le temps de la fermeture administrative des entreprises concernées. Il concernera 200 000 entreprises, pour un montant de 1,6 milliard d'euros par mois.
Dès samedi 28 novembre 2020, l’intégralité des commerces pourra rouvrir avec un protocole sanitaire renforcé. La ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion et le ministre de l'économie, des finances et de la relance sont favorables à l'ouverture des commerces tous les dimanches jusqu'à la fin de l’année, afin de répartir plus largement les flux des clients, et de permettre aux commerçants de compenser une partie de la baisse de leur chiffre d’affaire.

La préfète de l’Ariège vient de signer l’arrêté autorisant l’ouverture des commerces dans le département dès dimanche 29 novembre 2020, et tous les dimanches du mois de décembre 2020.

Des mesures de renforcement des dispositifs de soutien pour les jeunes on été également renforcées.

Dans le cadre du plan France Relance, la plateforme 1 jeune 1 solution met en relation les jeunes de moins de 26 ans cherchant un emploi, une formation ou une mission avec des entreprises.

Le nombre de bénéficiaires de la garantie jeune est doublé, il passe de 100.000 à 200.000 au plan national. En Ariège, 300 jeunes ont bénéficié de la  garantie jeunes  en 2020

L'appui pour trouver un emploi est lui aussi amélioré grâce à un dispositif spécifique réunissant accompagnement et aide financière, avec l’appui de Pôle Emploi et de l’APEC .

20.000 jobs étudiants seront créés pour accompagner les élèves décrocheurs. Ces contrats dureront quatre mois, à raison de dix heures par semaine, et coûteront 50 millions d'euros à l'État.

Le gouvernement a annoncé une nouvelle mesure pour les travailleurs précaires, permettant à ceux qui ont travaillé plus de 60% du temps en 2019 mais qui n’ont pu recharger leurs droits en 2020 de bénéficier d'une garantie de revenus de 900 euros par mois de novembre 2020 à février 2021 inclus. Les travailleurs intérimaires et saisonniers (parmi lesquels beaucoup de jeunes) devraient notamment en bénéficier.

> Ouverture commerces dimanche - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

Retrouvez ici les informations essentielles sur la crise de la Covid-19 en France :

 

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

  • les données sur la maladie
  • les conséquences sur votre santé et sur votre vie quotidienne
  • les bonnes pratiques à adopter au quotidien
  • les mesures gouvernementales prises pour vous aider.